page accueil www.cg-aube.fr

Maison
  • Hôtel du Département : calendrier, coûts

Hôtel du Département : calendrier, coûts

Calendrier prévisionnel

Avril-juillet 2014

  • livraison de l'auditorium du Centre de congrès (avril) puis de l'extension de l'hôtel du Département (fin juin-début juillet)

Réalisations en cours ou achevées

A partir de juin/juillet 2011

  • démarrage des travaux

1ersemestre 2011

  • lancement de la consultation des entreprises
  • choix des entreprises chargées des travaux
  • période de préparation du chantier

Fin 2010

  • obtention du permis de construire

Mars-décembre 2010
Fouilles archéologiques de l’Inrap, entre l’ex-rue Perdue et la rue Charles-Gros à Troyes (2 000 m²).

  • secteur 1 : située au nord du site, cette zone de 80 m de long sur 6 m de large correspond à l'emprise de la future galerie technique de l'hôtel du département. Elle mobilise 6 archéologues sur 2 mois environ. Suite au diagnostic archéologique de 1995, l’Inrap entend mettre au jour des vestiges des périodes antique et médiévale. Des engins mécaniques sont utilisés pour dégager les surfaces, atteindre les premiers vestiges et fouiller certains secteurs. Le tout pouvant aller jusqu’à 4 mètres de profondeur.
  • secteur 2 : cette zone de quelque 40 mètres de côté se situe hors de la limite théorique de la Ville de Troyes au Haut-Empire (Ier-IIIe siècle de notre ère) ; 8 archéologues y observent la prolongation, ou non, d’une présence urbaine, et ses formes éventuelles, à la période charnière avec le Moyen-Âge.


Février 2010
Travaux de terrassement préparatoires aux fouilles archéologiques prescrites par l’Etat.

Octobre 2009
Dépôt de la demande de permis de construire auprès de la ville de Troyes.

Juin 2008 - mai 2009
Adaptation du projet dans le cadre, notamment, de travaux de réflexion avec l'architecte des bâtiments de France (ABF) et avec la ville de Troyes (commission du Secteur sauvegardé, commission d’urbanisme, rencontres avec le maire François Baroin et ses adjoints Gérard Menuel, Bertrand Chevalier et Dominique Boisseau).

9 juin 2008
Désignation de l’architecte par le Conseil général, réuni en commission permanente.
Le lauréat est le groupement d'architectes européen Thienot-Ballan-Zulaica (Reims) / José Ignacio Linazasoro (Madrid).

13 mai 2008
Nouvelle réunion du jury qui, cette fois, propose au Conseil général un projet lauréat.

7 décembre 2007
Réunion du jury. Examen des projets sur la base des esquisses, maquettes et notes générales remises par les architectes (ceux-ci ne pouvant venir défendre eux-mêmes leur projet, dans le cadre de cette procédure anonyme). Le jury considère, à l’unanimité, qu’aucun des 4 projets présentés n’est satisfaisant « en l’état actuel ». Comme le prévoit le règlement du concours en tel cas, des compléments d’étude sont demandés aux candidats.

Fin novembre 2007
Réponses anonymes des architectes, suite aux notes de la commission technique.

22 octobre / mi-novembre 2007
Première analyse des offres par une commission technique.
Cette analyse vise à faciliter le travail du jury sur un plan strictement technique, sans considération sur la qualité architecturale des projets.
La commission technique vérifie, par exemple, que :
- tous les locaux et surfaces prévus correspondent à la demande,
- les règlements d’urbanisme sont respectés (mesures, hauteurs, recul...).
Elle est composée de techniciens du Conseil général, du programmiste de l’opération, de l’ABF (Architecte des bâtiments de France [ce dernier ne pouvant pas faire partie du jury]), et de quelques maîtres d’oeuvre.

15 octobre 2007
Les architectes remettent chacun leur projet. Aucune esquisse ni maquette ne sera rendue publique avant la désignation du lauréat par le Conseil général. Ainsi l’exige la réglementation. De la remise des offres au choix de l’architecte, toute la procédure doit se dérouler dans un strict anonymat.

2 juillet 2007
Le Conseil général remet aux 4 équipes d’architectes le programme de l’opération : contexte, besoins, superficie, réglementation, etc.

20 avril 2007
Sur 86 candidatures reçues, le jury sélectionne 4 équipes admises à concourir :

  • Architecture studio de Paris / Ingerop / Eco cités
  • Anau / Fèvre & Gaucher de Nogent-sur-Seine / Espace concept / Seti / AGS / Pingat
  • Sarl Thienot & Ballan de Reims / José Ignacio Linazasoro Rodriguez / Setib / Varlet / Betelec / Tecs
  • J-L Hesters de Paris / SAS Mizrahi / S’pace Environnement / Michel Rioualec / ADBC Acoustique

12 février 2007
Lancement, par le Conseil général de l’Aube, du concours de maîtrise d’oeuvre pour l’extension de l’hôtel du département.

Centre de congrès - hôtel du Département : coûts et financement

Coûts de la construction 

  • extension de l'hôtel du Département : 12 millions d’euros
  • auditorium (y compris études, fouilles archéologiques, fondations spéciales et équipements scénographiques)  : 22 millions d'euros
  • espaces partagés (mutualisés entre le Centre de congrès et l'hôtel du Département) : 8 millions d’euros.

Il s'agit de coûts nets, après récupération de la TVA (le Conseil général devant récupérer la quasi totalité de la TVA).

Financement :
Maître d'ouvrage, le Conseil général de l'Aube est le principal financeur de l'opération.


Pour la construction de l'auditorium du Centre de congrès, il bénéficie d'aides :
- du Grand Troyes (2,5 millions d'euros),
- de l'Etat (0,8 millions d'euros provenant du FNADT - Fonds national pour l'aménagement du territoire),
- de l'Union Européenne (0,5 millions d'euros).

Pour l'installation géothermique (participation à l'étude de faisabilité et aux travaux), le Conseil général bénéficie d'une aide de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) de 0,185 millions d'euros.

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas