page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Trouver un hébergement adapté

Lorsqu’une personne âgée ne peut plus – ou ne souhaite plus – vivre chez elle, des solutions existent. En établissement, ou en famille d’accueil.
Quelle formule choisir ? Comment financer le séjour ? Quel établissement retenir ?
Le Département vous aide à trouver la solution adaptée.

Un site Internet pour trouver l’établissement qu’il vous faut

Déployé par l'Agence régionale de santé de Champagne-Ardenne, en collaboration avec les conseils départementaux et les professionnels des secteurs sanitaire et médico-sociale, le portail Via Trajectoire :

  • fluidifie le parcours de soin des personnes âgées,

  • répond, de manière sécurisée et personnalisée, à une demande d'orientation vers une structure d'accueil,

  • cible le ou les établissements répondant le mieux aux besoins de la personne âgée, grâce au moteur de recherche multi-critères.

Un guide

Toute l’information de base et les conseils du site Internet sont dans ce guide.


Pour trouver un établissement, il faut aussi se procurer les listes, actualisées en permanence, des établissements et de leurs tarifs. Pour cela :

Des équipes-conseils, de proximité

Le Département a mis en place, sur l’ensemble du département des équipes-conseil. Des travailleurs sociaux vous écoutent, vous informent, vous conseillent. Y compris pour trouver un hébergement adapté.
Géolocalisation des services : accès aux unités personnes âgées

Les 4 formules, en bref

  • Foyer logement : une formule adaptée à des personnes âgées valides, autonomes, seules ou en couple. Permet de conserver une certaine indépendance, tout en bénéficiant d'équipements ou de services collectifs payants (facultatifs) : restauration, lavage du linge, ménage, animation…
  • EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), dit « maison de retraite ». Ces établissements sont destinés à des personnes âgées dépendantes, qui y bénéficient d’un cadre sécurisant. Certains EHPAD disposent d’unités spécifiques pour l’accueil de personnes atteintes de démence de type Alzheimer ou maladies apparentées.
  • USLD (unité de soins longue durée). Ces unités accueillent des personnes qui ont perdu leur autonomie et dont l'état nécessite une surveillance et des soins médicaux constants.
  • L’accueil familial : une alternative à la vie en institution. La personne âgée est hébergée au domicile d'un accueillant familial agréé par le Département. Nourrie, logée, blanchie, elle est aidée dans tout ou partie des actes de la vie quotidienne, et intégrée à la vie de la famille.

Comment financer son séjour ?

En foyer logement

C’est la personne âgée qui finance elle-même, directement, son séjour en foyer logement en tant que locataire.
Afin d’atténuer le coût du logement si elle est locataire, la personne âgée peut (sous conditions de ressources) prétendre à bénéficier de l’APL (Allocation personnalisée au logement).
La personne âgée peut également, sous certaines conditions, bénéficier de l’aide sociale (pour ses frais d’hébergement).

En maison de retraite (EHPAD) et en USLD

Qui paie quoi ?

En maison de retraite (EHPAD) et en USLD, les frais d’hébergement, de dépendance et de soins sont pris en charge par le résident, le Département ou l'État.

Le résident a à sa charge les frais d'hébergement (administration générale, hôtellerie, restauration) ainsi qu'une partie des frais liés à la dépendance (talon modérateur = participation obligatoire correspondant au GIR 5-6).

Le Département assume l'autre partie des frais de dépendance via l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie). Le montant de cette allocation dépend des ressources du résident et de son degré de dépendance.

Enfin, l'Assurance maladie (Sécurité sociale / État) couvre les frais médicaux.

Les aides financières possibles

Si la personne accueillie n'a pas les moyens de payer son hébergement, ni le talon modérateur « dépendance », des aides complémentaires existent :

  1. APL (Allocation personnalisée au logement) pour atténuer le coût de l'hébergement, sous conditions de ressources.
  2. Aide sociale du Département :

L’aide sociale est attribuée :

  • sous conditions de ressources,
  • uniquement lorsque la personne est hébergée dans un établissement « habilité à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale ».

Elle peut se traduire par :

  • la prise en charge totale de la dépendance (y compris donc, du talon modérateur),
  • l’avance des frais d'hébergement.

Cette avance ne peut se faire qu’après sollicitation des obligés alimentaires (enfants). Elle est récupérable sur la succession.

L’Aube est le département de Champagne-Ardenne qui offre le meilleur taux d’équipement en établissements médicalisés pour personnes âgées. Son taux est également très supérieur à la moyenne nationale. (données 2011)

Quelques conseils pour vous aider dans vos recherches

 

Vous savez vers quel type d’établissement vous diriger (foyer logement, EHPAD ou USLD). Vous avez une idée des coûts et du financement.

Comment sélectionner, désormais, l’établissement qu’il vous faut ?



Le critère géographique : important, mais pas suffisant

Même dépendante, la personne âgée doit pouvoir exercer ses droits, continuer à s'épanouir et profiter de ce qui lui reste d'autonomie. L’objectif principal est d’assurer son confort moral et physique. Bref, sa qualité de vie.


Bien identifier les besoins

Chaque personne a des besoins particuliers en fonction de sa pathologie ou de son degré
d’autonomie. En fonction, aussi, de sa personnalité, de sa culture et de son histoire.

Visiter et comparer les établissements

Rien ne vaut le contact direct, sur place.
Il ne faut pas hésiter à demander à visiter les établissements, ni à les comparer, afin de voir si leur offre répond aux besoins spécifiques de la personne âgée.
Prenez tout en compte : type de résidents accueillis, disponibilités, coûts, lieu, environnement, taille, confort, services proposés, degré de médicalisation …

Evaluer la palette de soins offerte

Des soins de qualité ne signifient pas seulement répondre à des besoins physiologiques (alimentation, hygiène...) et vitaux. Ils doivent aussi satisfaire les besoins d'amour, d'estime de soi, de reconnaissance, de sécurité, de dignité et de respect.

Impliquer la personne âgée

Autant que possible, faites participer la personne âgée à la réflexion et au choix, sans dramatiser ni masquer les problèmes. Et, si possible, faites lui faire un essai, en profitant des possibilités d’hébergement temporaire offertes par la plupart des établissements.

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas