page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Un nouveau dispositif pour remettre les jeunes "invisibles" sur le chemin de l’insertion

Un nouveau dispositif pour remettre les jeunes "invisibles" sur le chemin de l’insertion

Le Département de l’Aube organise un nouveau dispositif de repérage et de mobilisation des jeunes éloignés de l'insertion sociale et professionnelle grâce au soutien de l’État.
Objectif : approcher 800 jeunes de 16 à 25 ans sur 2 ans

17 février 2020

Un appel à projets pour ramener les jeunes les plus éloignés vers l’emploi

Les jeunes, principales cibles du Plan pauvreté

Le Plan pauvreté, inclusion et emploi (présenté par le Président de la République le 13 septembre 2018) a réaffirmé le rôle essentiel des Départements sur le champ de l’insertion. Dans ce cadre, le Département de l‘Aube a travaillé en lien avec ses partenaires à l’élaboration du Pacte territorial d’insertion. Il s’agit de proposer un document à visée stratégique afin de renforcer la coordination de nos actions en faveur des publics en insertion.
Une attention particulière est portée sur les jeunes : les jeunes bénéficiaires du RSA (24% ont moins de 30 ans, 8% moins de 25 ans) mais également les 16/25 ans, qui ne relèvent pas de l’allocation et qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Ces jeunes dits « invisibles », ou NEET (Not in Education, Employment or Training), puisqu’ils ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation, sont les plus difficiles à repérer puis à convaincre.

Les jeunes ni en études, ni en emploi, ni en formation (NEET) : quels profils et quels parcours ?

Le dernier bulletin de la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (Dares), paru en février 2020, dresse un portrait des NEET, ces jeunes qui ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation.
« En 2018, ils étaient 963 000 jeunes français âgés de 16 à 25 ans à entrer dans le cadre des NEET (Not in Education, Employment or Training) selon la définition d’Eurostat. Ce nombre a baissé ces dernières années : il s’élevait à 1 025 000 jeunes NEET en 2015. En 2018, ils représentent 12,9 % des jeunes de cette classe d’âge et 27,9 % des jeunes qui ont terminé leur formation initiale, contre respectivement 13,7 % et 29,4 % en 2015.
Les jeunes NEET sont moins diplômés, vivent plus souvent chez leurs parents et ont plus souvent un handicap reconnu que les autres jeunes.
48 % des jeunes NEET sont sans emploi ni formation depuis un an ou plus. Ces jeunes NEET de longue durée sont moins diplômés que la moyenne des NEET et cumulent les difficultés socio-économiques.
En 2018, 53 % des jeunes NEET sont chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT), c’est-à-dire qu’ils souhaitent et recherchent activement un travail et sont prêts à l’occuper dans un court délai. Les autres sont inactifs. Parmi ces derniers, deux tiers ne souhaitent pas travailler, pour une partie d’entre eux pour des raisons de garde d’enfant ou d’aide auprès d’une personne dépendante, ou d’un état de santé dégradé. »

Dans l’Aube, la part des NEET est de 16,6% sur les 35 106 jeunes qui ont entre 16 et 25 ans. Elle est de 14,2% au niveau de la Région Grand Est.
Le territoire aubois est confronté à une baisse du nombre de jeunes en premier accueil dans les missions locales soit - 8,7% en Région Grand Est en 2019 (- 5,1% au niveau national).
Il est donc devenu nécessaire de proposer une nouvelle offre d’insertion pour aider ces jeunes à se réinsérer en gardant comme ligne de mire que, plus on s’occupe tôt des publics éloignés de l’emploi, moins la mission est difficile. Un travail est, par exemple, déjà engagé en ce sens dans la prévention des sorties sèches pour les jeunes confiés à l’ASE (Aide sociale à l’enfance), service du Département, avec les acteurs locaux dans le cadre du Plan pauvreté.

L’appel à projets pour « repérer et mobiliser les publics invisibles et en priorité les plus jeunes d’entre eux »

La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi Grand Est (Direccte) a lancé, en février 2019, un appel pour « repérer et mobiliser les publics invisibles et en priorité les plus jeunes d’entre eux ».
Le Département de l’Aube, très fortement concerné par le sujet des jeunes isolés, a donc choisi de répondre à cet appel comme porteur de projets dans le cadre d’un consortium.
Le Département de l’Aube est la seule collectivité à avoir répondu à cet appel à projets dans la Région Grand Est. Les autres réponses sont portées essentiellement par les Missions locales des autres départements.
Le Département de l’Aube affiche ainsi une nouvelle fois son rôle de chef de file en mobilisant des financements qui bénéficient au final au tissu associatif local.

 

Le projet du Département de l’Aube : un réseau pour venir en aide aux jeunes sortis du système

Fédérer tous les acteurs au bénéfice des jeunes NEET

En répondant à l’appel à projets de la Dirrecte, le Département de l’Aube s’est engagé à coordonner sur l’ensemble du territoire l’action des 3 missions locales et des structures proposant une offre de service adaptée à la diversité de ses jeunes autour d’une réponse concertée afin de les amener vers un parcours de droit commun.
Objectif : approcher 800 jeunes de 16 à 25 ans sur 2 ans (2020-2022)

Les partenaires en charge de cet accompagnement sont :

  • la mission locale de Troyes,
  • la mission locale du nord-ouest Aubois,
  • la mission locale de la Côte des Bar,
  • l’association Aurore foyer aubois,
  • l’ADAPT,
  • l’association Jeunesse pour demain,
  • l’association Sauvegarde essor 10. 

D’autres acteurs officiels vont venir s’ajouter à cette liste.

Du repérage à l’insertion, les multiples actions du réseau

Pour animer ce réseau de partenaires, un poste de chargé de mission insertion des jeunes est créé attaché à la Direction de l’insertion et de logement au Département de l’Aube.

Le Département souhaite, avec ce poste, tester des nouvelles modalités d’intervention en matière de :

  • repérage (démarche proactive destinée à « aller vers » le public),
  • raccrochage (sécurisation des parcours),
  • mobilisation (développement d’une nouvelle offre de service).
  •  

Une dizaine de professionnels sont également embauchés dans le cadre de cette action par les différents partenaires. Ils s’ajoutent à l’effectif existant.
Le Département prévoit enfin de contribuer à l’appel à projets dans le cadre du Fonds d’aide aux jeunes (FAJ).

Vont s’ajouter à l’offre de services existants pour les jeunes précaires de nouveaux outils portés par les différents partenaires :

  • les 3 Missions locales de l’Aube : des actions de repérage et de mobilisation grâce à des conseillers itinérants ainsi que le développement des relations avec les plateformes d’appui et de suivi des décrocheurs (PSAD) ;
  • l’ADAPT : des actions d’accompagnement et de remobilisation des personnes en situation de handicap ;
  • Aurore foyer aubois : une action innovante de remobilisation des publics dont l’hébergement, le projet « DYNAMO » ;
  • des stages de découverte et des chantiers passerelles pour remobiliser les jeunes ;
  •  …

Le coût et le financement du projet

Le coût global de ce projet, piloté par le Département de l’Aube, est estimé à 1,9 M€.

Le financement :

  • 875 000 € de subvention octroyée au Département de l’Aube dans le cadre d’une convention pluriannuelle signée avec la Direccte (peut être reconduite après 2022). Cette somme représente 17 % de l’enveloppe totale dédiée au Grand Est (5,3 M€) alors même que le Département de l’Aube représente moins de 6% de la population régionale.
  • le complément de financement est assuré par le Département de l’Aube, la Région Grand Est, la réorientation de crédits du Plan pauvreté ainsi que la valorisation de l’action existante.
Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités Enfance, famille Toutes les actualités Entreprises, innovation Toutes les actualités Jeunesse, scolarité Toutes les actualités Personnes handicapées Toutes les actualités Associations Toutes les actualités de la catégorie Santé Social

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas