page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Réfection des routes : abandon des gros gravillons

Réfection des routes : abandon des gros gravillons

Afin d’améliorer le confort des usagers, le Conseil général redéfinit ses choix techniques pour la réfection de la couche de roulement des routes. Les nouvelles orientations prennent effet dès les travaux d'été 2013.

01 juillet 2013

Lors de la réunion du Conseil général du 1er juillet, les options techniques de la réfection des routes ont été redéfinies.

La technique de l’enduit superficiel (petits gravillons 6/10, 4/6) est utilisée lorsque :

  • la chaussée n’est pas déformée,
  • le trafic est inférieur à 10.000 véhicules/jour.

Le béton bitumineux (« macadam ») ou l’enrobé coulé à froid sera étendu à davantage de chaussées : 

  • sur les routes supportant un trafic supérieur à 10.000 véhicules/jour au lieu de 15.000 jusqu’alors,
  • sur les secteurs de route situés à moins de 300 mètres d’une habitation et supportant un trafic supérieur à 5.000 véhicules/jour.

Les communes qui souhaiteraient, dans les autres cas, un revêtement en béton bitumineux au lieu d’un enduit superficiel passeront avec le Conseil général une convention définissant les modalités techniques et financières de leur participation.

Abandon du gros gravillonnage

Dans le but d’améliorer le confort de circulation et de réduire le bruit, l’utilisation de gros gravillonnage 10/14 ne pourra se faire qu’à titre exceptionnel.

Les gros gravillons étaient jusque là employés dans deux cas principaux :

  • sur les routes connaissant une forte circulation de poids lourds, afin de renforcer la chaussée,
  • pour éponger le « ressuage », c’est-à-dire le film de bitume collant apparaissant par temps chaud.

Ce ressuage est désormais régulé dans le département grâce au travail mené depuis plusieurs années. Marginal, il ne concerne plus que 2 à 3 % des revêtements, contre 25% dans les années 1990. L’usage de gros gravillonnage restera donc limité au cas exceptionnel de chaussées très « ressuantes », après avis de la commission des Infrastructures, du patrimoine, des équipements et de la sécurité. Il ne sera pas autorisé à moins de 300 mètres des habitations.

Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités de la catégorie Route et Transport

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas