page accueil www.cg-aube.fr

Maison
  • Accueil
  • Le Conseil départemental

Train : Le Conseil général défend la ligne Paris-Belfort

Train : Le Conseil général défend la ligne Paris-Belfort

Le Conseil général en appelle à l'Etat, la SNCF et Réseau ferré de France pour le maintien et la modernisation de la desserte ferroviaire de l'Aube.

21 octobre 2013

Réunis en session ordinaire lundi 21 octobre 2013, les 33 conseillers généraux de l'Aube ont voté à l'unanimité un vœu appelant au maintien et la modernisation de la ligne ferroviaire n°4 Paris-Belfort, qui dessert Nogent-sur-Seine, Romilly-sur-Seine, Troyes, Vendeuvre-sur-Barse et Bar-sur-Aube, axe majeur de développement économique.


 

 

 

 

 

Le Conseil général de l'Aube, réuni en assemblée plénière le 21 octobre 2013 :
Maintient que la modernisation de la ligne ferroviaire n°4 (Paris/Belfort) est un maillon essentiel à l'aménagement de son territoire et à son attractivité.
Suite aux diverses réunions auxquelles le Conseil général a participé récemment (23 juillet, 13 et 21 septembre 2013), les élus aubois sont très inquiets de la volonté de la SNCF (Société nationale des chemins de fer français) et de RFF (Réseau ferré de France) de maintenir un service suffisant pour assurer la satisfaction des usagers :

 

  • baisse de 15 à 13 allers/retours effectifs à ce jour et proposition de passer à 9 d'ici 2015 ;
  • retards nombreux et suppressions intempestives de trains sans justification;
  • vétusté du matériel roulant qui nuit à la qualité du transport des voyageurs;
  • manque de clarté sur l'avancée du dossier d' électrification de la ligne et du renouvellement du matériel (planning de réalisation, financement ... ).

Réaffirme solennellement l'absolue nécessité :  

 

 

  • de maintenir sur cette ligne les 15 allers/retours Paris-Troyes, dont 6 prolongés jusqu'à Belfort sans rupture de charge, en rétablissant immédiatement les deux allers/retours supprimés par la SNCF;
  • de maintenir un service suffisant pour desservir correctement les villes de Vendeuvre-sur-Barse et Bar-sur-Aube;
  • de moderniser cette ligne en procédant aux travaux d'électrification dans les plus brefs délais, et donc l'inscription des crédits nécessaires dans la prochaine loi de finance et leur engagement dans le cadre de la convention de financement des travaux qui doit être conclue avant la fin de l'année ;
  • d'assurer l'investissement nécessaire à la modernisation immédiate du matériel affecté à cette ligne et à la dotation de trains neufs à l'horizon 2015/2016 pour pérenniser l'ensemble des liaisons et les assurer dans des conditions convenables. Le Conseil général de l'Aube rappelle à cet égard la responsabilité de l'Etat dans le financement du matériel roulant nécessaire aux trains d'équilibre du territoire.

 

 

 Photo : D. Vogel

Partager cet article :
| Autres
Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas