page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Sapeurs-pompiers : un nouveau Centre de traitement de l'alerte

Sapeurs-pompiers : un nouveau Centre de traitement de l'alerte

Le nouveau Centre de traitement de l’alerte a été inauguré le 17 mai. Les sapeurs-pompiers disposent désormais d’un bâtiment fonctionnel et d’un logiciel performant pour mieux répondre aux demandes de secours.

23 mai 2014

Le nouveau bâtiment abritant le Centre de traitement de l’alerte (CTA), le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) et une salle de crise a été totalement rénové. Ancien bâtiment industriel situé rue Etienne-Pédron à Troyes, il constitue un espace de 350 m2 dédié à la réception, l’authentification et le traitement des appels au 18 et 112, ainsi qu’au suivi des interventions.

Outre ce nouvel espace, le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) dispose désormais d’un puissant outil d’aide à la décision pour calculer instantanément la réponse la plus rapide et la plus appropriée à toute demande de secours.

Le nouveau logiciel START, réalisé par la société Systel, permet notamment de :

  • géolocaliser les engins,
  • localiser les moyens humains et matériels adaptés aux besoins,  
  • calculer les délais d’intervention et de déplacement,
  • suivre informatiquement les disponibilités des sapeurs-pompiers,
  • gérer individuellement les sapeurs-pompiers,
  • équilibrer le nombre d’interventions pour mieux répartir la charge de travail.

L’ancien système d’alerte datait de 1991. L’activation du nouveau CTA est prévue en juillet 2014.

 

Coût et financement

Coût total : 4,26 millions d’euros (M€)

Bâtiment : 1 M€ financé par le Conseil général de l’Aube, maître d’ouvrage

Mobilier, logiciel START et réseau de communication Antares : 3,6 M€ financés par le Conseil général de l’Aube (2,3 M€) et par l’Etat (1,3 M€).

 

Le Conseil général fortement engagé auprès des sapeurs-pompiers de l’Aube

 

Le Conseil général démontre un engagement financier important en faveur du SDIS : 8 M€ en 2014, 6,952 M€ en 2013, 4,743 M€ en 2012…

Autre projet à l’étude : une seconde caserne dans l’agglomération. Destinée à desservir le nord-ouest de l’agglomération de Troyes (27 communes, 60 000 habitants), elle renforcerait le service proposé actuellement.

 

 

Photo : Sylvain Bordier

Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités Enfance, famille Toutes les actualités Entreprises, innovation Toutes les actualités Jeunesse, scolarité Toutes les actualités Personnes handicapées Toutes les actualités Personnes âgées Toutes les actualités Associations Toutes les actualités de la catégorie Qualité de vie

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas