page accueil www.cg-aube.fr

Maison
  • Accueil
  • Le Conseil départemental

Congrès des Départements de France :

Congrès des Départements de France :

Jeudi 15 octobre 2015 à 10 h 30, au Centre de congrès de l’Aube, le président du Conseil départemental et membre du Bureau de l’ADF Philippe Adnot avait le plaisir et la fierté d’accueillir les quelque 650 participants au Congrès de l’Association des départements de France (ADF).

15 octobre 2015

Après avoir brièvement présenté l’Aube (ses caractéristiques, son économie, son patrimoine), Philippe Adnot a expliqué comment, il y a 25 ans, face à la crise du textile et à la nécessaire reconversion économique du département, l’Assemblée départementale avait fait le pari de la matière grise et de l’innovation en favorisant le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche. « Le Département est notamment  à l’origine de la création de l’Université de technologie de Troyes (formation d’ingénieurs, recherche, transfert de technologie vers les entreprises) et de la Technopole de l’Aube, qui s’est développée autour d’elle. Cela a été possible, grâce au droit à l’initiative. »
S’agissant de l’explosion des dépenses sociales obligatoires, conjuguée à la baisse des dotations d’Etat, à l’origine de l’impasse budgétaire dans laquelle se trouvent aujourd’hui les Départements, Philippe Adnot estime que l’État doit impérativement régler sa part, et assurer la solidarité nationale. « Notre équation est  impossible : + 10 millions d’euros, chaque année, depuis 5 ans, dans le budget de l’Aube, pour les dépenses sociales obligatoires d’Allocations individuelles de solidarité (AIS) et de frais de séjour et d’hébergement et moins  14  millions d’euros de la part de l’État, pour la seule année 2016…
Bien que l’Aube ait maîtrisé ses dépenses de fonctionnement (0 augmentation depuis 5 ans), bien que l’Aube soit un des Départements les moins endettés de France, nous serons incapables, fin 2016, d’assumer le versement des AIS (allocations individuelles de solidarité).
Les Départements les plus touchés par la crise ne doivent pas être, en même temps, les plus gros contributeurs. »
Quant à la place des Départements dans la nouvelle organisation territoriale de la France, pour Philippe Adnot, « les Départements sont les seuls à pouvoir assurer l’interface entre les nouvelles grandes Régions et l’échelon local ; eux seuls sont capables de garantir un développement du territoire harmonieux et équilibré, entre des intercommunalités extrêmement différentes. Leur dimension, leur histoire, leur expertise et leur implication font d’eux un échelon de proximité opérationnel, efficace et solidaire. »
En savoir plus sur les missions et les réalisations du Département de l'Aube (fichier .pdf, 37 Mo)

Philippe Adnot : un passionné de finances locales, très impliqué en faveur de la recherche, de l’enseignement supérieur et de l’innovation dans l’entreprise

Sénateur, président du Conseil départemental de l’Aube, Philippe Adnot est un homme de conviction et d’action. Il œuvre aussi bien pour la ruralité que pour l’innovation dans son Département : des valeurs de « modernité et proximité » au cœur même du thème de ce congrès.
En savoir plus sur Philippe Adnot (fichier .pdf, 120 Ko)


 

Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités de la catégorie Conseil départemental

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas