page accueil www.cg-aube.fr

Maison
  • Accueil
  • Le Conseil départemental

Financement des AIS : le Département de l’Aube exige que l’État règle sa part

Financement des AIS : le Département de l’Aube exige que l’État règle sa part

L’intervention de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la fonction publique, était très attendue, ce jeudi 15 octobre 2015, au Congrès des Départements de France.

15 octobre 2015

Confrontés à l’explosion des dépenses sociales obligatoires en même temps qu’à la baisse des dotations de l’État, les Départements sont en effet face à une équation impossible. « Des annonces ? Il n’y en a pas eu, déplore Philippe Adnot, président du Conseil départemental de l’Aube. Peut-être une petite solution pour les Départements les plus gravement touchés. Rien de concret pour l’instant. Je constate que l’on nous a simplement donné un rendez-vous. » Profondément déçu, Philippe Adnot rappelle qu’il y a urgence. « Les Départements ne vont pas inscrire la totalité de la dépense nécessaire au versement des allocations individuelles de solidarité [AIS]. Cela signifie que les bénéficiaires de ces aides ne les recevront pas. » Quant à la recentralisation du RSA, l’État la conditionne au reversement des ressources nécessaires à son financement, des Départements vers l’État. Pour Philippe Adnot, cette proposition ne permet donc aucunement aux Départements de sortir de l’impasse. Aussi le Département de l’Aube entend-il continuer à exiger que l’État règle sa part.

Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités Enfance, famille Toutes les actualités Personnes handicapées Toutes les actualités Personnes âgées Toutes les actualités de la catégorie Conseil départemental

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas