page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Aux collèges La Voie Châtelaine (Arcis) et Paul-Langevin (Romilly) une salle multimédia

Aux collèges La Voie Châtelaine (Arcis/Aube) et Paul-Langevin (Romilly/Seine), l'année scolaire se termine en beauté avec la mise à disposition, courant mai, par le Conseil général, d'une salle multimédia.

24 juin 2008

  • Les collèges quasiment tous équipés en 2009

LE DEVELOPPEMENT DU MULTIMEDIA : en 2009, les collèges seront quasiment tous équipés
Plutôt que d’équiper chaque collégien d’un ordinateur portable, le Conseil général de l’Aube a fait le choix d’installer des salles multimédia dans les collèges afin de permettre aux élèves d’accéder à cet outil en étant encadrés par un professeur.
Le Conseil général a décidé d’accélérer le rythme des installations, ainsi, en 2009, 21 collèges sur 25 collèges publics devraient être équipés. Les 4 restants, le seront dans le cadre de leur rénovation globale.

13 collèges déjà équipés

  • Arcis-sur-Aube : La Voie Châtelaine
  • Bar-sur-Seine : Paul Portier
  • Chaource : Amadis Jamyn
  • Ervy-le-Châtel : Eugène Belgrand
  • La Chapelle Saint-Luc : Albert Camus et Pierre Brossolette
  • Marigny-le-Châtel : Jean Moulin
  • Méry-sur-Seine : Pierre Labonde
  • Pont-Sainte-Marie : Euréka
  • Romilly-sur-Seine : Le Noyer Marchand et Paul Langevin
  • Sainte-Savine : Paul Langevin
  • Troyes : Marie Curie

8 collèges devraient être équipés d’ici 2009

  • Aix-en-Othe : Othe et Vanne
  • Brienne-le-Château : Julien Régnier
  • Bouillly : Max Hutin
  • Nogent-sur-Seine : Jean Jaurès
  • Piney : Les Roises
  • Saint-André-les-Vergers : La Villeneuve
  • Troyes : Jacobins
  • Vendeuvre-sur-Barse : Nicolas Bourbon

Le délai d’installation dépend avant tout des travaux à mener pour avoir une salle adéquate pour l’implantation de l’espace multimédia.

4 collèges seront équipés dans le cadre de leur rénovation globale

  • Bar-sur-Aube : Bachelard
  • Lusigny-sur-Barse : Charles Delaunay
  • Troyes : Beurnonville et Pithou

Les collèges sont également équipés d’ordinateurs destinés aux élèves et installés en salle informatique ou au CDI. Fin 2007, le ratio d’équipement était de 5,47 élèves par ordinateur. A noter que, depuis 2007, tous les matériels informatiques sont livrés marqués d’un tatouage Antivol.

  • Qu'est-ce qu'une salle multimédia ?

Le concept de la salle multimédia
Un laboratoire multimédia est une salle informatique dotée d’un poste maître et de 16 postes élèves, tous en réseau. Equipée de lecteurs CD et DVD, de caméras et de vidéo projecteurs et connectée à l’Internet, cette salle est utilisable dans toutes les disciplines.

Le concept :

  • permettre à l’enseignant d’assurer son cours tout en supervisant et commandant à distance toutes les ressources informatiques de sa classe grâce à un pupitre et un écran de contrôle ;
  • disposer de fonctionnalités permettant la diffusion globale, la prise en main d’un poste élève, la constitution de groupes de travail...
  • mettre en ligne des ressources de toute nature : audio, vidéo, informatique, projection, qu’il managera à sa guise.

Les avantages

  • L’interdisciplinarité

L’enseignement des langues est la cible privilégiée de ce dispositif car il offre une place toute particulière aux ressources naturellement utilisées pour cette discipline, néanmoins les fonctionnalités de management et l’interactivité de ce système en font un outil utilisable par tous les professeurs quelle que soit la matière enseignée.

  • L’interactivité

Un véritable échange s’opère entre l’élève et le professeur par l’intermédiaire des solutions mises en œuvre. Psychologiquement l’élève perçoit cette relation comme privilégiée car le professeur peut s’adresser à un élève en particulier et à l’insu des autres par l’intermédiaire de son micro casque ou de l’écran. Il peut être le moyen d’accrocher un peu plus les « décrocheurs » potentiels.

  • L’accessibilité à l’ensemble des ressources et médias de l’établissement.

Cet équipement comprend :
- 16 postes conçus pour accueillir chacun 2 élèves,
- 32 casques,
- 1 poste professeur pour superviser et animer l’ensemble.

Coût :
- au collège Paul-Langevin : 77 000 € TTC dont 38 000 € (équipement informatique, logiciels, mobilier, formation) et 39 000 € (travaux d’aménagement)
- au collège La Voie Châtelaine : 58 000 € TTC dont (38 000 € (équipement informatique, logiciels, mobilier, formation) et 20 000 € (travaux d’aménagement)
Financement : Conseil général de l’Aube

  • Quelle utilisation au collège La Voie Châtelaine (Arcis/Aube) ?

La salle multimédia est surtout utilisée par des enseignants :
- de langues vivantes, cet outil leur permettant de travailler efficacement et individuellement l'oral (par exemple en vue de la certification niveau A2 pour le brevet des collèges)
- de sciences physiques,
- de Sciences et vie de la terre.
Par ailleurs, les professeurs d’histoire-géographie, de langues vivantes, de musique, d’arts plastiques travaillent autour d’un même projet : "mémoires de guerres" sur le devoir de mémoire.
Le projet « Mémoires de Guerres » mené en classe de 3e est un projet pluri et transdisciplinaire associant les professeurs de nombreuses matières. Ce projet suit un quadruple objectif :

  • mutualisation des programmes de français, langues (Allemand, Anglais, Espagnol), Musique, Arts Plastiques et Histoire-Géographie, pour obtenir une trame commune et continue à travers les matières enseignées
  • mise en place d'un travail effectué en salle multimédia sur un événement ou une réalité historique. Ce travail doit faire apparaître l'enjeu de mémoire, et pouvoir être réutilisable pour une révision dans le cadre du Brevet des Collèges (sans être le support principal qui demeure le cours) ;
  • approfondissement du programme d'histoire-géographie ;
  • validation des compétences du brevet informatique et internet (B2I).

« Mémoires de Guerres », un projet en trois temps :

* mise en place de cours dans les matières citées précédemment permettant à l'élève de posséder les connaissances minimales pour l'analyse de l'enjeu de mémoire ;
* organisation d'un voyage sur les « Lieux de mémoire » : Verdun, centre mondial de la paix, visite de l'ossuaire de Douaumont et du mémorial. Veckring, avec la visite du Hackenberg, un ouvrage fortifié de la Ligne Maginot. Natzviller, et son camp de concentration nazi du Struthof sur le piémont vosgien en Alsace.
* Séquence en salle multimédia (en moyenne 8 heures par classe) : Recherche documentaire et réalisation du travail de mémoire de guerre. Cette oeuvre documentaire s'inscrit dans l'ensemble des secteurs culturels et sociétaux  qui ont pu marquer la mémoire (art, musique, cinéma, perception et ressenti de l'événement, compréhension et construction du fait historique). Le travail sur « Mémoires de Guerres » ne se limite pas aux deux seules guerres mondiales, mais aux conflits du XXe siècle.

  • Quelle utilisation au collège Paul-Langevin (Romilly/Seine) ?

Toutes disciplines confondues, la salle multimédia permet l’intégration de documents d’origines diverses et de natures différentes pour une réalisation collective. Ex : dans la création du site web du collège, de diaporamas, lors des séances de formations.
C’est un outil efficace pour le passage d’examens : certification de langues (niveau A2 du cadre européen des langues), pour l’orientation active, pour des tests d’ordres variés.
La salle multimédia facilite l’individualisation de l’aide aux élèves avec des documents de niveaux différents et autorise les conseils personnalisés en temps réel. Les déplacements de l’enseignant dans la salle sont évités grâce à une vision globale du groupe tout en rendant possible le suivi individuel.
La salle multimédia s'avère aussi une seconde salle informatique, car le planning de la salle réservée à cet usage est souvent complet.
Actuellement, la salle multimédia du collège Paul-Langevin est utilisée en formation, anglais, arts plastiques, orientation, sciences physiques, mathématiques, examens, français, histoire- géographie, site web, allemand, maintenance.

Quelques exemples d’utilisation
En Mathématiques et en Français, on souligne l’interactivité élève-professeur, facilitée et rendue plus immédiate : les élèves les plus timides posent des questions. Les professeurs de français encouragent la recherche documentaire sur Internet et la lecture d’images à partir du site « .tv ».
En SVT, c’est la possibilité d’utiliser des médias multiples (vidéo par Internet, images par caméscope) qui paraît utile.
En Arts Plastiques, les élèves peuvent individualiser leur travail. Ils peuvent poser leurs questions par écrit : le professeur gère les demandes, permettant à chaque élève de s’exprimer sans gêne, par le biais du clavier de l’ordinateur. La réponse ou l’interaction de l’enseignant peut se faire sans interrompre le travail de la classe. Les élèves sont attentifs à ce qui se déroule sur leurs écrans. Les  travaux d’un élève peuvent être affichés sur les écrans de tous les autres, permettant à tous de porter un jugement, de s’exprimer. La progression de chaque élève est suivie en temps réel par l’enseignant.
En Langue Vivante, l’expression orale est sollicitée : tous les élèves parlent pendant toute l’heure, les élèves progressent à leur rythme, travaillent la qualité phonologique, l’interactivité d’un élève à l’autre, tandis que les professeurs peuvent corriger chacun avec précision, et emporter les enregistrements pour noter de façon plus précise.
Outil de remotivation des élèves les plus en difficulté, la salle multimédia redonne confiance à chacun  et permet aux plus timides de reprendre la parole (impression d’être dans une sphère privée).

Partager cet article :
| Autres
Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas