page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Sur le port du lac d’Orient à Mesnil-saint-Père Réfection de la digue et réalisation d’un quai et d’une grue de mise à l’eau

Sur le port du lac d’Orient à Mesnil-saint-Père Réfection de la digue et réalisation d’un quai et d’une grue de mise à l’eau

Dans le cadre du plan de relance, le Conseil général a pu mener ou accélérer un grand nombre de chantiers, parmi lesquels la réfection de la digue de Mesnil-Saint-Père et l’aménagement d’un quai et d’une grue de mise à l’eau. Preuve de la pertinence de l’amélioration des infrastructures pour renforcer l’attractivité de notre territoire, grâce à ces aménagements, le département de l’Aube a été retenu pour accueillir, en mai 2010, l’une des 6 épreuves des Championnat de France de voile (Interséries des croiseurs légers), qui devrait réunir quelque 300 concurrents.

14 décembre 2009

La réhabilitation de la digue du port

Au fil du temps, la digue, mise en service en 1970, s’est fragilisée ; son accès piétons est d’ailleurs fermé depuis plusieurs années.
Les travaux engagés par le Conseil général concernent en premier lieu les talus : les enrochements encore en place sont enlevés, les pentes sont reprises. Ensuite, un géotextile est mis en place sur toute la surface de la digue. Des matériaux sont placés à la base pour bloquer les enrochements.
Dernière étape : 20 000 m3  de nouveaux rochers sont mis en place. Ils pèsent entre 50 et 250 kilos. L’une de leurs caractéristiques majeures est qu’ils ne sont pas gélifs ; ils n’éclateront donc pas en période de gel, comme l’ont fait les précédents. Ce qui explique une partie de la dégradation de la digue, les enrochements s’effritant et se retrouvant dans l’eau au bout d’un moment.
Les 12 000 m3  d’anciens enrochements enlevés seront utilisés pour prolonger la digue d’une cinquantaine de mètres, ce qui permettra de réduire les clapots dans le port les jours de grand vent.
Cette phase de chantier devrait s’achever en janvier 2010.
La dernière étape sera la réalisation d’un cheminement piétonnier sur la crête ce qui permettra de rendre la digue de nouveau accessible au public, pour le plus grand bonheur des promeneurs qui profiteront d’une belle vue sur le port et sur la Maison des lacs.


Construction d’un quai de mise à l’eau équipé d’une potence de 10 tonnes

Jusqu’alors, seuls les bateaux d’un poids maximum de 2 tonnes pouvaient être descendus au moyen d’un portique. Les nouveaux aménagements vont permettre de mettre à l’eau des bateaux de 10 tonnes, soit environ 13 mètres de long sur 4 à 5 mètres de large. Cela va ainsi offrir de nouvelles opportunités pour les plaisanciers.
Le quai sera achevé en février 2010 ; suivra l’installation de la potence et la réalisation d’aménagements connexes : local technique, glissières de sécurité, balustrades, barrières d’accès...

INFORMATIONS CLES DU CHANTIER

Les travaux sont réalisés sous maîtrise d’ouvrage et d’oeuvre du Conseil général.
Entreprises : DTP terrassements (pour la digue) et Est ouvrages (pour le quai et la potence).
Coût de l’opération : près de 2,5 millions d’euros (M€) TTC (digue : 1,7 M€ - quai :  680 000 € - potence :  95 000 €)
Financement : Conseil général de l’Aube, qui a sollicité l’aide du Conseil régional et de l’Institution interdépartementale des barrages réservoirs du bassin de la Seine (IIBRBS).

Partager cet article :
| Autres
Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas