page accueil www.cg-aube.fr

Maison
  • Accueil
  • Le Conseil départemental

Contrat financier avec l'Etat : pourquoi l'Aube a (finalement) signé

Contrat financier avec l'Etat : pourquoi l'Aube a (finalement) signé

Ce vendredi 29 juin 2018, 24 heures seulement avant la date butoir réglementaire, le Département de l’Aube a décidé de signer le contrat financier proposé par l’Etat avec, pour objectif, de réduire la dépense et la dette publiques.
Tout en dénonçant le manque de concertation et le manque de pertinence de certains critères, les conseillers départementaux ont décidé de signer pour ne pas pénaliser les contribuables aubois. Et avec l'espoir de contribuer à une redéfinition plus juste du contrat...

29 juin 2018

Après avoir attendu, en vain, une position solidaire de l’ensemble des Départements, l’Aube a décidé de signer… non sans émettre certaines critiques et souhaits d’amélioration pour l’avenir.

Tout en partageant l’objectif de maîtrise des dépenses de fonctionnement et de l’endettement, les conseillers départementaux de l’Aube (avec, à leur tête, le président Philippe PICHERY), ont dénoncé le manque de concertation entourant  cette contractualisation et, notamment, le manque de pertinence des critères retenus (critères dont certains vont même à l’encontre des objectifs recherchés).
Ils n’ont pas manqué, non plus, de rappeler que l’Etat est le principal responsable de la dégradation des finances publiques : les collectivités ne représentant que 8% de la dette publique, et les Départements… moins de 2%.

C’est donc « sans enthousiasme », entre « pragmatisme et espoir »   que la décision de signer a été votée à l’unanimité des suffrages exprimés :

-          afin de ne pas pénaliser les contribuables aubois,

-          avec la ferme volonté de contribuer à une redéfinition plus juste des contrats,

-          et à la condition expresse que l’Aube bénéficie d’un « traitement équitable » au même titre que les autres Départements ayant déjà réalisé, ces dernières années, d’importants efforts de maîtrise de leurs finances.

Avec une situation financière exceptionnellement saine,  le Département de l’Aube figure parmi les 8 seuls Départements de France pouvant bénéficier de la majoration « pour efforts de gestion déjà réalisés ».
Alors que le Préfet de Région avait proposé à l’Aube une limitation de ses dépenses à 1,29% au lieu des 1,35% auxquels le Département pouvait prétendre, le Premier Ministre, saisi, a rétabli l’équité avec un contrat à 1,35%
- d’où l’engagement in extremis de l’Aube .

Pour en savoir plus : 
détail de l’argumentaire développé par Philippe PICHERY, président du Conseil départemental de l’Aube

 

Partager cet article :
| Autres

A voir aussi : Toutes les actualités Collectivités Toutes les actualités de la catégorie Conseil départemental

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas