page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Patrimoine des églises : 12 000 objets d’art

Ressources

Documents

Liens

Mieux connu, le patrimoine peut être mieux protégé et valorisé. C’est pourquoi le Conseil général a dressé l’inventaire des objets et œuvres d’art présents dans les églises de l’Aube.

1er département français pour les œuvres d’art classées
Avec environ 3 100 oeuvres classées Monuments historiques, l’Aube est le premier département français devant Paris (2 800 œuvres). L’Aube concentre aussi 66 % des oeuvres sculptées classées du XVIe siècle de la région. Sans oublier les 9 000 m² de vitraux, qui font de l’Aube l’un des départements les plus riches de France…

Un patrimoine diversifié
Lancé à l’été 2002, l’inventaire s’est effectué sur trois années. Qu’a-t-on trouvé ? Tout d’abord, des sculptures – qui représentent près de 50 % des objets protégés –, mais aussi de la peinture, des œuvres de menuiserie, des autels, des retables, des grilles de choeur, des cloches, des fonts baptismaux, des tombeaux, des bâtons de confrérie, du mobilier (lutrins, bancs, confessionnaux) et de l’orfèvrerie.

Une base de données informatisée
Lors de l’inventaire, chaque objet a fait l’objet d’une notice détaillée : datation, auteur, emplacement, état de conservation… Ces notices ont été versées dans une immense base de données qui comprend aussi 460 plans de situation dans les édifices, ainsi que plus de 30 000 images numériques.

Objectifs : protéger, restaurer, faire connaître
Que faire de cette base de données ?

  • Faciliter la gestion du patrimoine, c’est-à-dire assurer la protection, la sécurisation, la restauration et le suivi des œuvres, en lien avec les communes, propriétaires, et l’administration des Monuments historiques.
  • Faire progresser la recherche.
  • Faire connaître : expositions, projet de portail numérique des patrimoines.
  • Exploiter le potentiel touristique.

A noter
Cofinancé à parts égales par le Conseil général de l’Aube (maître d’ouvrage), l’État et la Région Champagne-Ardenne, dans le cadre du volet culturel du contrat de plan État-Région 2000-2006, l’inventaire du patrimoine mobilier de l’Aube a coûté 410 000 euros. Il a été réalisé par Bruno Decrock.

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas