page accueil www.cg-aube.fr

Maison

Le Beau XVIe : succès de l’exposition

En 2009, le Conseil général de l'Aube a réalisé une exposition d'intérêt national : un rendez-vous culturel exceptionnel pour découvrir une prestigieuse collection de sculptures et revivre l’effervescence de la Renaissance en Champagne. Reconnue « d’intérêt national » par le ministère de la Culture et de la communication, l’exposition Le Beau XVIe - Chefs-d’oeuvre de la sculpture en Champagne (Troyes, 18 avril - 25 octobre) a été un des tops culturels de l’année 2009, avec 71 000 visiteurs.

Avec la collaboration du musée du Louvre
Réalisée avec la collaboration du musée du Louvre et de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), l’exposition a mis en lumière un patrimoine reconnu, habituellement dispersé en Champagne et présent dans les plus grandes collections du monde (Metropolitan Museum de New York, musée de Cleveland, Victoria and Albert Museum de Londres, musée du Louvre, musée national du Moyen-Âge, musée national de la Renaissance…).

Mise en scène signée Jérôme Haberzetzer
Accueillie au cœur de Troyes, en l’église Saint-Jean-au-marché, l’exposition a présenté 95 œuvres majeures, prêtées par les communes et les musées. Sa mise en scène était signée Jérôme Haberzetzer, muséographe connu, entre autres, pour l’exposition Camille Claudel de 2008 à Paris, au musée Rodin. Un parcours chrono-thématique invitait à la découverte des maîtres et ymagiers anonymes de la Renaissance en Champagne… des artistes aux écritures plurielles, au cœur de tous les courants artistiques de l’Europe naissante. Sentiments maternel et filial, intériorité, dévotion, douleur, grâce, Passion…Une valeur émotionnelle forte irradie de ces œuvres immuables, aux détails tout en finesse.

Des mécènes privés
L’exposition a permis de restaurer une soixantaine de sculptures en Champagne-Ardenne ainsi que l’église Saint-Jean-au-marché qui l’a accueillie à Troyes. Le Conseil général de l’Aube a assuré la maîtrise d’ouvrage de l’exposition en partenariat avec la ville de Troyes, la Région Champagne-Ardenne, l’Etat, l’Union européenne et le diocèse de Troyes. Le Beau XVIe a également su s’attirer des mécénats privés (Axa Private Equity, Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, Chassenay d’Arce, Gravograph, Devanlay-Lacoste, Caisse des dépôts et consignations de Champagne-Ardenne, McArthurGlen) ainsi que le partenariat des médias Télérama et Connaissance des Arts.

Un territoire mobilisé
Au-delà, l’exposition a suscité une formidable mobilisation du territoire, tant des acteurs publics et privés du tourisme et de la culture, que du milieu associatif et de l’éducation. De nombreuses animations ont ainsi été proposées autour du Beau XVIe (conférences, expositions, concerts, ateliers, etc.). Les visiteurs ont également pu découvrir, in situ, d’autres chefs-d’œuvre de la sculpture champenoise : Mise au tombeau de Chaource, jubé de bois de Villemaur-sur-Vanne, etc.

Renouveler le discours scientifique
Un demi-siècle après la dernière exposition sur le thème, Le Beau XVIe - Chefs-d’oeuvre de la sculpture en Champagne a permis de renouveler le discours scientifique sur la sculpture champenoise de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance… tout en privilégiant une approche sensible des oeuvres, à la rencontre d’un vaste public.

Accueil Plan du site Crédits et mentions légales Accessibilité réalisation Business & Decision Eolas