Face à la crise sanitaire, le Conseil départemental de l'Aube reste mobilisé. Avec un double objectif : accompagner et soutenir les Aubois, tout en favorisant les conditions du rebond économique.

30 millions d'euros pour agir face à la crise (2020-2021)

En 2020, face à la crise sanitaire, le Conseil départemental de l'Aube a adopté un plan COVID d'urgence de 15 millions d'euros, afin d'apporter un soutien direct à la population et aux territoires, à une époque où les équipements de protection manquaient et où, en raison du confinement, il a (notamment) dû réorganiser en urgence son action sociale envers les plus fragiles, personnes âgées notamment. 

En 2021, une dépense supplémentaire de 15 millions d'euros a également été votée, en janvier, dans le cadre du budget primitif. L'objectif est de continuer à protéger et soutenir les Aubois et d'accompagner la reprise. Cela se traduit par des actions telles que :

  • Poursuite de la fourniture d’équipements de protection individuelle (EPI).
  • Participation à la campagne de vaccination : coordination avec l’État et les collectivités, acheminement de vaccins, mise à disposition de personnels, vaccination de publics fragiles (personnes âgées dépendantes, vaccination à domicile, points de vaccination itinérants en milieu rural, etc.).
  • Action sociale de proximité renforcée, notamment via une dotation de 400 000 euros aux communes.
  • Accompagnement des établissements médico-sociaux, services d’aide à domicile, assistants maternels et familiaux, notamment dans la gestion des cas de Covid-19.
  • Soutien accru aux étudiants : doublement de l’enveloppe dédiée aux bourses, aide spécifique à l’épicerie sociale de l’association Agoraé-campus3, financements de stages en entreprise locale.
  • Dotation financière renforcée aux collèges.
  • Cellule dédiée aux travailleurs indépendants en difficulté.
  • Soutien financier aux actions économiques des intercommunalités.

En 2020, le soutien s'est exprimé sur 3 fronts :
- protection de la population contre le virus,
- solidarité dans les domaines associatifs et sociaux,
- soutien à l'économie :

  • diffusion d'équipements de protection à des publics ciblés (professionnels de l'action sociale et médico-sociale) et à l'ensemble de la population auboise (4,36 millions d'euros) ; contribution à la logistique de distribution de masques également commandés par la Région Grand Est et l'Etat ; ainsi qu'à la diffusion de masques aux entreprises (via l'ATMR)
  • participation du laboratoire départemental d'analyses vétérinaires et alimentaires (service du Département) à la campagne de dépistage de la Covid-19
  • maintien de la continuité du service public en particulier en direction des personnes les plus fragiles et démunies (continuité des droits et allocation, accueil et traitement des situations d'urgence, 2,5 M€ de plus pour la RSA, soutien maintenu à l'insertion, etc.)
  • appui logistique et financier aux établissements médico-sociaux et au services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) : cellule de soutien, interventions d'infirmiers hygiénistes dans les EGPAD, etc.
  • protection de l'enfance : conseils et indemnité exceptionnelle aux assistants familiaux, financement de surcoûts (recrutements, etc) pour les établissements dont le centre départemental de l'enfance
  • coordination de l'aide alimentaire et soutien exceptionnel aux associations oeuvrant en ce domaine (250 000 €)
  • fourniture d'ordinateurs aux collèges que ceux-ci ont pu prêter et livrer aux élèves ne disposant pas de matériel
  • étudiants : aide aux stages en entreprises, renforcement des bourses, soutien accru à l'association Agorae etc
  • associations déjà subventionnées : dotation supplémentaire exceptionnelle de 650 000 €, maintien de crédits malgré l'annulation d'événements, etc
  • Aide à la relance du tourisme à travers le comité départemental du tourisme (430 000 €) : soutien aux professionnels pour l'accueil et la mise en place d'offres touristiques adaptées, campagne de promotion, 
  • aide départementale intensifiée en faveur des acteurs du territoire autorisés à agir directement en matière économique : 900 000 € pour aider les intercommunalités à rebondir , participation au fonds de résistance Grand Est, etc
  • Facilitation de la reprise des chantiers du Département (routiers et bâtiment), y compris pendant le confinement, dans le cadre de la charte de bonne conduite signée entre les collectivités (Département, Troyes Champagne Métropole) et les représentants du Bâtiment.

Vaccination : le Département engagé sur de nombreux fronts

Le Conseil départemental de l'Aube et ses services sont mobilisés dans la campagne de vaccination mise en place par l'Etat :

  •  participation à la cellule départementale de coordination de la vaccination ; implication des professionnels médico-sociaux du Département, dans les groupes techniques,  ;
  • acheminement quotidien de vaccins vers les centres de vaccination de l'Aube, à partir du Centre hospitalier de Troyes ; 
  •  mobilisation de personnels du Département (médecins, infirmiers, personnels administratifs) afin de renforcer les équipes d'organisation et de vaccination ; 
  •  mise en place de solutions visant à faciliter la vaccination de personnes "empêchées" : accompagnement dans les centres de vaccination par les services d'aide à domicile, grâce au financement du Département dans le cadre des plans d'aide  ;  vaccinations à domicile des +de 75 ans dépendants (dont le niveau de dépendance est classé GIR 3 et 4), etc. 
  • mise en place, en mars 2021, de points de vaccination éphémères, dans l'Aube, pour les personnes âgées en perte d'autonomie "GIR 3" et "GIR 4" (GIR = degré de dépendance évalué dans le cadre des plans d'aide mis en place par le Département). Chacun des bénéficiaires potentiels reçoit un courrier personnalisé de la part du Département, qui lui indique la marche à suivre. Pour mener à bien cette action, le Département s'appuie sur les communes et intercommunalités de l'Aube, étroitement associées à la démarche. Détails de l'organisation et du planning à retrouver dans cette même rubrique.
  • mise en place, début mai 2021, de points de vaccination éphémères en milieu rural dédiés aux nouvelles personnes prioritaires (membres des bureaux de vote en particulier), en lien avec le SDIS (sapeurs-pompiers).
  • expérimentation de vaccination à domicile de personnes âgées parmi les plus dépendantes ("GIR 1" et "GIR 2"), à Ervy-le-Châtel. Le Département, en lien avec les infirmiers libéraux, a mis en place cette expérimentation début mars 2021.  Cette  formule est complexe à mettre en oeuvre, en raison des contraintes liées au vaccin : contraintes de conservation et d'optimisation du nombre de doses ;  temps de présence auprès des personnes avant et après la vaccination : temps de déplacement, etc.  
  • généralisation progressive de la vaccination à domicile des personnes âgées dépendantes ("GIR 1" et "GIR 2"). Suite à l'expérimentation conduite à Ervy-le-Châtel, le Département et l'ordre des infirmiers ont décidé de poursuivre leur action de vaccination à domicile des personnes âgées dépendantes. A compter du 8 mars 2021, le dispositif a commencé à s'étendre à de nouveaux territoires. Détails de l'organisation et du planning à retrouver dans cette même rubrique.

 

 

Vaccination (suite) : des sites itinérants dédiés aux personnes de + 75 ans en perte d'autonomie "GIR 3 et 4"

En mars 2021, une campagne spécifique est mise en place dans l'Aube pour favoriser la vaccination des personnes dépendantes de +de 75 ans ayant un niveau de dépendance "GIR3" ou "GIR 4" (niveau évalué dans le cadre d'un plan d'aide personnalisé à l'autonomie). 

Cela représente 2 593 personnes dans l’Aube.
Certaines d’entre elles sont déjà vaccinées,
D'autres ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas se faire vacciner. 

Entre la mi-mars et la mi-avril 2021, 840 d'entre elles pourront être vaccinées dans ce cadre contre la COVID. A la mi-mai, chacune aura reçu ses 2 injections du  vaccin PFIZER.

Ce chiffre a été établi sur la base des disponibilités annoncées du vaccin. 
Début mars, on ignore la disponibilité de doses complémentaires qui permettraient d'organiser une 2e vague de vaccination, dans ce même cadre, pour d’autres personnes de + de 75 ans GIR3 ou 4.

L'action s'appuie sur l'organisation suivante :

-          mise en place de points de vaccination temporaires à Arcis-sur-Aube, Brienne-le-Château, Nogent-sur-Seine et Vosnon. D'autres points temporaires sont en cours de détermination sur le territoire de Troyes Champagne Métropole. Le Département organise les points temporaires en lien avec les communes concernées. Son équipe se rend alors systématiquement sur place.

-       apport de doses complémentaires dédiées, dans les 4 centres permanents de vaccination situés à Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine, Romilly-sur-Seine et Troyes (ex LIDL).

Planning de mise en place (dans le respect du Règlement général de la protection des données (RGPD) :

  • vendredi 26 février  2021 : envoi, par le Département, d'un courrier accompagné d'un formulaire individualisé, aux personnes de + de 75 ans GIR 3 et 4. Formulaire qu’elles doivent retourner à leur mairie.
  • lundi 28 février 2021  : sensibilisation des organismes gestionnaires de SAAD (services d'aide à domicile)  à cette campagne pour qu’ils aident les personnes à remplir et retourner le formulaire. Et pour leur préciser que les heures d’accompagnement pour la vaccination seront prises en charge par le Département dans le cadre du plan d’aide.
  • mercredi 10 mars 2021  : date limite de renvoi du formulaire à la mairie.
  • du 11 au 15 mars : remontée des demandes et organisation croisée entre les communes, les intercommunalités (EPCI) et le Département, qui centralise et coordonne l'ensemble de cette action (au sein de sa direction de l'Autonomie)
  • Planification des rendez-vous dans la foulée,
  • Chaque personne a été contactée individuellement. Troyes Champagne Métropole (pour son territoire) et le Département (pour le reste de l’Aube) se sont chargés de contacter les personnes pour leur confirmer le jour / l’heure et le lieu du rendez-vous (pour la 1ère et pour la 2e injection).
  • Mi-mars à mi-avril 2021 : période de 1ère injection
  • Mi-avril à mi-mai : période de 2e injection.

 

Vaccination à domicile des personnes âgées dépendantes ("GIR1" et "GIR2")

Suite à une expérimentation réussie à Ervy-le-Châtel (fin février/début mars), le Département de l'Aube, en étroite collaboration avec l'ordre des infirmiers, généralise progressivement la vaccination à domicile de personnes âgées dépendantes. Il s'agit de personnes bénéficiant d'un plan d'aide dans le cadre de l'APA (Allocation personnalisée à l'Autonomie), et dont le niveau de dépendance a été classé "GIR 1" ou GIR2". D'autres personnes signalées par des professionnels de santé libéraux pour de graves difficultés de mobilité sont également susceptibles de bénéficier du dispositif.

Bien que complexe à mettre en oeuvre (recueil du consentement des personnes ; contraintes de stockage des vaccins et de durée d'intervention), le dispositif a ainsi pu s'étendre à d’autres territoires. 2 campagnes ont été lancées à compter du 8 mars 2021 ; le temps de recueillir le consentement et d'organiser les tournées, les 1res injections ont ainsi pu se faire  fin mars.

-   La Rivière-de-Corps, Sainte-Savine, Saint-Julien-les-Villas,  secteur de Piney, secteur de Mussy-sur-Seine et Les Riceys. La vaccination (1ère injection) pour les personnes favorables a lieu la semaine du 29 mars 2021..

-     Campagne suivante : La Chapelle-Saint-Luc, Lavau, Les-Noës-Près-Troyes, Pont Sainte-Marie, Saint-Parres-aux-Tertres, Romilly-sur-Seine. Fin mars : recueil, en cours, du consentement des bénéficiaires.

 A noter que les territoires sont déterminés lors des audioconférences organisées par l’ARS en lien avec le Conseil de l’Ordre des infirmiers et le CH de Troyes.

Modalités d’inscription : les bénéficiaires en GIR 1 et 2 sont informés du dispositif par courrier. Un formulaire de consentement est à retourner dûment complété en précisant les coordonnées de leur médecin généraliste, de leur cabinet infirmier et leur numéro de Sécurité Sociale. Dès réception, le Département transmet les listes des personnes favorables à l’ARS et au Conseil de l’Ordre des infirmiers.

Les professionnels de santé libéraux (médecins, IDEL,…) ont été informés de la démarche via leurs Ordres.
Ils peuvent également repérer et faire connaître au Département le cas de personnes en perte d’autonomie qui ne pourraient se rendre vers des points de vaccination.

A fin mars 2021, ce sont 235 personnes en GIR 1 et 2 qui ont été contactées par courrier dans le cadre de ce dispositif ; 71 personnes seront vaccinées à domicile d’ici le 2 avril. 

Assistant(e)s maternel(le)s

Informations et recommandations sur le site dédié aux assistant(e)s maternel(le)s

Seniors et personnes vulnérables : numéro vert contre l'isolement

Pour lutter contre l'isolement, le Département et l'ADMR de l'Aube ont mis en place ce numéro vert à l'occasion du 1er confinement 2020.

Ce service gratuit reste actif afin de trouver des solutions / renseigner/orienter /   :
- les personnes âgées,
- les  personnes vulnérables
- et bien sûr,  leurs aidants. 

Numéro vert gratuit : 0 800 10 06 46

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h 30 à 17h 30.

 

A découvrir aussi...

Astuces et informations pour bien vivre en tant que senior dans l'Aube

avec, notamment, un lien vers Happy Visio  (conférences et ateliers en ligne, gratuits pour les Aubois)

Travailleurs indépendants touchés par la crise

La cellule "Travailleurs indépendants" du Département, la CAF, l’URSSAF de Champagne-Ardenne et la MSA Sud Champagne forment un guichet unique pour informer, guider et permettre l’accès à tous les droits auxquels peuvent prétendre les travailleurs indépendants durement touchés par la crise. Il s’agit de les accompagner dans leurs démarches administratives, et le cas échéant de leur permettre notamment d’accéder au Revenu de solidarité active (RSA).

L’accompagnement peut prendre diverses formes :

  • aide au logement,
  • prestations sociales,
  • revenu de solidarité active (RSA),
  • fonds solidarité logement (FSL) : loyers impayés, factures d’eau ou d’énergie,
  • aides d’urgence : aides et secours d’urgence,
  • conseils, orientation.

La cellule départementale « Travailleurs indépendants » se tient à la disposition des travailleurs indépendants ayant besoin d’une aide :
Tél. : 03 25 42 49 09

En savoir plus sur ce dispositif

URGENCES - VIOLENCES : à qui s'adresser ?

URGENCES / VIOLENCES 24 h/24, 7 jours /7 :

  • Tél : 17 ou 112
  • SMS : 114

ENFANT EN DANGER ou en risque de l'être. 24h /24, 7 jours/7 :

  • Tél : 119 (anonyme et gratuit)

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES :

  • Tél : 3919 (pour échanger avec des professionnels de cette lutte, du lundi au samedi, de 9 h à 19 h - SANS TRACE sur le relevé téléphonique)
  • https://arretonslesviolences.gouv.fr (échanges en direct, anonymes, avec un gendarme ou un policier spécialement formé - traces effaçables de l'ordinateur) 

DIFFICULTES FAMILIALES, RELATIONNELLES, DIFFICULTES SOCIALES :
Pour exercer ses missions de solidarité, le Département s’appuie sur les professionnels de son Pôle des Solidarités. 
Vous pouvez les rencontrer dans un de nos centres médico-sociaux / centres de planification et d'éducation familiale

Contact

Département
Hôtel du Département
Prendre contact