Insertion professionnelle ? Insertion sociale ? Insertion de santé ? Les solutions proposées tiennent compte de la situation de chacun. Dans tous les cas, le bénéficiaire est appelé à s’engager, par contrat, dans son propre processus d’insertion.

actif10.fr : accompagner les bénéficiaires du RSA vers l'emploi

Le Département et le RSA

Le Département est responsable de :

  • l’insertion professionnelle, sociale et de santé pour :
    - les jeunes
    - les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active)
  • la gestion du RSA.

Depuis juin 2009, le RSA (revenu de solidarité active) remplace 2 minima sociaux :

  • le revenu minimum d’insertion (RMI), dont la gestion incombait déjà aux Départements,
  • l’allocation de parent isolé (API), jusqu’alors financée par l’État.

Les 3 objectifs du RSA :

  • assurer des moyens minimum d’existence aux bénéficiaires (lutte contre la pauvreté) ;
  • encourager l’exercice ou le retour à une activité professionnelle (en garantissant une augmentation de revenus dans la durée, en cas de retour à l’emploi) ;
  • aider à l’insertion sociale des bénéficiaires.

Chantier d'insertion sur la plage de Dienville

Afin de favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA, le Département met en place une aide spécifique pour les employeurs du secteur marchand.

Consultez le détail de l'aide à l'embauche des bénéficiaires du RSA 

Des actions cofinancées par le Fonds social européen (FSE)

A l’appui de sa politique d’insertion, le Département poursuit son engagement dans la mobilisation du Fonds social européen. Sur la période 2019-2021, il priorise son intervention vers les actions relevant de l’insertion par l’activité économique, à destination des publics les plus éloignés de l’emploi.

Le programme opérationnel national FSE 2014-2020

Le Fonds social européen (FSE) constitue un des leviers stratégiques et financiers pour promouvoir l’emploi et l’inclusion active. Le programme opérationnel national (2014-2020) FSE « Emploi et Inclusion » mis en place pour la période 2014-2020 se décline en 3 axes :

  • Accompagner vers l'emploi, soutenir les mobilités professionnelles et développer l'entreprenariat
  • Anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels
  • Lutter contre la pauvreté et promouvoir l'insertion

Le Département et le Fonds social européen (FSE) 2019-2021

Le Département est chef de file de l'action sociale et de la politique d'insertion. Considérant le FSE comme un levier financier indispensable en matière d'insertion, le Département s'est positionné, depuis le 1er janvier 2016, comme organisme intermédiaire et a reçu, à ce titre, une délégation de la part de l’Etat pour la gestion du FSE sur l’axe 3, celui-ci ciblant les publics les plus éloignés de l’emploi.

Une première subvention globale 2016-2018 a été mise en place avec une enveloppe de 2,1 millions d’euros. Compte tenu du succès de cette première programmation, le Département a décidé de renouveler son engagement pour la période 2019-2021 en concentrant son action vers les dispositifs suivants :

  • Parcours intégrés dans les ateliers et chantiers d’insertion (ACI)
  • Accompagnement des jeunes bénéficiaires du RSA par l’intermédiaire des missions locales
  • Pilotage et animation de dispositifs innovants d’insertion

 

Les plateformes nationales liées au Fonds social européen :

  • Vous êtes porteur de projet ou bénéficiez déjà du FSE : vous pouvez déposer et suivre votre dossier de demande de subvention depuis la plateforme « Ma Démarche FSE » : https://ma-demarche-fse.fr/

Attention, le dépôt d’un dossier de demande de subvention n’est possible que si un appel à projets a été ouvert et est en cours de publication.

A titre d’information, la Direction générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et l’ensemble des services gestionnaires impliqués dans la mise en œuvre des programmes opérationnels FSE se sont inscrits dans une démarche qualité.

Depuis plusieurs années, l’Union Européenne est mobilisée dans la lutte contre la fraude affectant le budget de l’UE et la corruption.

Cumuler RSA et emploi dans les vignes

Palissage et vendanges : des techniques indispensables qui nécessitent beaucoup de main d’œuvre

La bonne mise en place des tiges et des branches sur les structures (= palissage : de juin à juillet, sur 3 semaines environ) ainsi que la totalité de la cueillette se faisant à la main en Champagne, le palissage et les vendanges nécessitent une main d'œuvre nombreuse.

Depuis 2018, le Département permet aux bénéficiaires du RSA de cumuler leur salaire de vendangeur et leur prestation RSA. En 2020, la collectivité étend sa mesure aux contrats de palissage. Le but est de :

  • remettre les bénéficiaires du RSA dans une dynamique d’insertion professionnelle et éviter qu’une reprise d’activité de courte période ne génère une baisse de RSA ; et permettre à certains de prétendre à la prime d’activité.
  • répondre aux difficultés de recrutement des vignerons en mobilisant la main d’œuvre locale.

 

Comment postuler et bénéficier de la mesure ?

1. Postuler pour faire le palissage

2. Comment cumuler salaire du palissage et allocation RSA ?

Après le palissage, il vous suffira de transmettre votre fiche de paie (ainsi que celles de votre foyer…conjoint(e), enfants majeurs, comptabilisés dans la composition familiale pour le calcul du RSA) aux services du Département qui feront le lien avec la CAF et la MSA.

Pôle des Solidarités (Direction Insertion logement)
Cité administrative des Vassaules
CS 50770
10026 TROYES cedex 

 

En partenariat avec

  • le SGV (Syndicat général des vignerons de Champagne),
  • les services de la CAF (Caisse d’allocations familiales),
  • de la MSA (Mutualité sociale agricole),
  • et de Pôle Emploi.

Accès ou maintien dans un logement grâce au Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

Accès ou maintien dans un logement

2021

Tout ce qu'il faut savoir pour trouver de l'aide pour payer son logement en cas de difficulté.

Contact

Département
Direction de l'Insertion et du logement
Prendre contact

Actualités liées