Lorsqu’une personne âgée ne peut plus – ou ne souhaite plus – vivre chez elle, des solutions existent. En famille d’accueil, en résidence Autonomie ou en EHPAD, quelle formule choisir ? Comment financer le séjour ? Quel établissement retenir ?
Le Département vous aide à trouver la solution adaptée.

3 solutions d'hébergement

  • Les accueillants familiaux : l’accueil familial est un dispositif permettant à une personne âgée, moyennant rémunération, d’être accueillie au domicile d’un accueillant familial agréé par le président du Conseil départemental. La personne accueillie signe avec l’accueillant familial un contrat d’accueil fixant les conditions matérielles, humaines et financières de l’accueil.

La personne accueillie peut bénéficier d’aides sociales et fiscales.

  • Les résidences Autonomie : cette offre d’hébergement est adaptée à des personnes âgées valides, autonomes, seules ou en couple.
  • Les EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) : certains disposent d’unités spécifiques pour l’accueil de personnes atteintes de démence de type Alzheimer ou maladies apparentées (PASA).

Les personnes âgées accueillies en EHPAD bénéficient d’un cadre sécurisant :

- chambre meublée avec système d’appel d’urgence – possibilité d’apporter des effets personnels,
- accès à un service de restauration,
- aide pour les actes de la vie quotidienne,
- entretien du linge,
- prise en charge des soins et accès aux animations collectives et aux activités organisées dans l’enceinte de l’établissement.

Le statut de ces établissements peut être public (rattaché à un hôpital ou non), privé non lucratif, ou privé lucratif. 

Comment financer son séjour ?

En résidence autonomie

C’est la personne âgée qui finance elle-même, directement, son séjour en résidence autonomie en qualité de locataire.
Afin d’atténuer le coût du logement si elle est locataire, la personne âgée peut (sous conditions de ressources) prétendre à bénéficier de l’APL (Allocation personnalisée au logement).
La personne âgée peut également, sous certaines conditions, bénéficier de l’aide sociale (pour ses frais d’hébergement).

En EHPAD

Qui paie quoi ?

Type de frais

A quoi cela correspond ?

Qui finance ?

Hébergement

Administration générale, mise à disposition d’une chambre, restauration (en pension complète), entretien du linge

Le résident

 

 

 

Dépendance

 

 

Prestations nécessaires à l’accomplissement des actes essentiels de la vie

Le Conseil départemental  via l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) prend en charge tout ou partie du tarif dépendance (GIR 1 à 4). Cette prise en charge dépend :

- du degré de dépendance,

- des ressources du résident.

Le résident : participation (talon modérateur) correspondant au tarif GIR5/6.

Soins

Prise en charge médicale quotidienne des résidents

L’ARS via l’Assurance Maladie

 

Les aides financières possibles

Le Département finance une partie des frais liés à la dépendance en établissement (résidence Autonomie et EHPAD) et un accueil familiale à travers l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie).

Si la personne accueillie n’a pas les moyens de régler son hébergement ni le talon modérateur (dépendance), des aides complémentaires existent :

  • l’Aide personnalisée au logement (APL)
  • l’Aide sociale à l’hébergement (ASH)

 

L’Aide personnalisée au logement (APL)

Pour bénéficier de l’APL, la personne accueillie doit faire une demande auprès de la CAF ou de la MSA (en lien étroit avec l’établissement).

L’APL est versée sous conditions de ressources directement à l’établissement.

L’Aide sociale à l’hébergement pour les personnes âgées (ASH)

Qu’est-ce que l’aide sociale à l’hébergement ?

C’est une aide financière du Département, pour les personnes âgées accueillies en EHPAD, en ESLD, en famille d’accueil agréée par le Département ou en résidence Autonomie.

L’ASH permet de couvrir les frais d’hébergement que la personne bénéficiaire ou ses obligés alimentaires ne peuvent assumer.

Elle permet également de financer la part de la dépendance ,qui est à la charge du bénéficiaire (le talon modérateur correspondant au tarif GIR 5/6).

C’est une aide subsidiaire qui intervient en dernier recours.

 

Comment trouver l’établissement qu’il vous faut

Pour trouver un établissement, des listes, régulièrement actualisées, des établissements et de leurs tarifs sont disponibles ci-dessous. 

Vous pouvez également contactez  les équipes du Département : l'unité Autonomie la plus proche ou le siège de la direction Autonomie.

Enfin, retrouvez toute l’information de base et les conseils essentiels dans le guide de l'hébergement des seniors (à retrouver en bas de page).

Quelques conseils pour vous aider dans vos recherches

Vous savez vers quel type d’hébergement vous diriger (accueil familial, résidence Autonomie ou EHPAD). Vous avez une idée des coûts et du financement.

Comment sélectionner, désormais, l’hébergement qu’il vous faut ?

Le choix d’un hébergement dépend de plusieurs critères tels que sa situation géographique et les besoins de la personne âgée (en fonction de sa pathologie ou de son degré d’autonomie, de sa situation familiale et de ses revenus).

Il ne faut pas hésiter à demander à visiter les établissements (EHPAD, Résidence Autonomie) ou les domiciles des familles d’accueil, ni à les comparer afin de voir si leur offre répond aux besoins spécifiques de la personne âgée.

Il est conseillé de faire participer la personne âgée, autant que possible, à la réflexion et au choix, sans dramatiser ni masquer les problèmes, et si possible lui faire faire un essai en profitant des possibilités d’hébergement temporaire offertes en famille d’accueil ou par la plupart des établissements.

 

Guide hébergement senior

2021

Tout ce qu'il faut savoir pour permettre le meilleur hébergement possible des personnes âgées.

Contact

Département
Direction de l'Autonomie
Prendre contact