Publié le 19 oct. 2020

Thématique Routes/Mobilité

Le Département de l’Aube fait le choix de relever la vitesse maximale autorisée à 90 km/h sur 225 km de sections de routes départementales auboises. Une mesure applicable au 1er janvier 2021.

Le président du Conseil départemental, de l'Aube, qui détient le pouvoir de police de la circulation, tient l’engagement qu’il avait pris auprès des Aubois en décidant de relever à 90 km/h une partie des routes de l’Aube. Les choix, effectués sur la base de critères très stricts, ont été soumis au vote de l’Assemblée départementale.

Une étude approfondie du réseau routier aubois (4 500 km) a d'abord été réalisée par la Direction des routes (service du Département).
Près de 375 kilomètres de routes départementales auraient pu prétendre à un relèvement de la vitesse sur la base des critères suivants, liés à l’infrastructure routière et à ses aménagements permettant de garantir un niveau de sécurité suffisant : largeur de chaussée supérieure à 6,60 m, section de routes comportant peu de points singuliers, carrefour déjà aménagé, marquage routier, zone de dépassement, accotement supérieur à 2 m.
115 km ont été exclus par le Département, suite à la prise en compte de deux critères liés à l’accidentologie :
- le taux d’accidents, qui est 3 fois plus faible dans l’Aube qu’au niveau national mais alors que dans le même temps, le risque d’être tué ou blessé dans cet accident y est 40 % plus élevé qu’au niveau national ;
- le taux de tués, évalué à 11 tués/milliard de kilomètres parcourus sur les routes départementales (inférieur à la moyenne nationale de 11,3).
35 km ont été enfin exclus dans le but d’harmoniser la continuité et la cohérence des itinéraires, ou encore lorsqu’il y avait de nombreuses traversées d’agglomérations.

Au final 225 km de routes sont concernés par le relèvement de la vitesse à 90 km/h, soit 5% du réseau départemental. Il est à noter que ces tronçons — sur les axes les plus structurants (RD 619, RD 677, RD 960, RD 400, RD 610, RD 660) — supportent 25 % du trafic effectué sur le réseau routier départemental.
Coût de l’opération : 45 000 € entièrement financés par le Département.

Ces choix permettent de concilier deux objectifs : faciliter les déplacements quotidiens des Aubois sur les axes essentiels et préserver la sécurité routière.

Ressources

Toute l’actualité