Publié le 29 mars 2021

Thématique Santé/Social

Afin de permettre aux personnes de + de 75 ans en perte d'autonomie de se faire vacciner, le Département installe des sites itinérants en milieu rural.

Ce lundi 29 mars 2021, au foyer rural de Brienne-le-Château, le Département de l’Aube installe un point de vaccination éphémère dédié aux personnes de plus de 75 ans bénéficiant d’un plan d’aide personnalisé à l’autonomie (APA).

La vaccination s’y fait exclusivement sur inscription (chaque senior concerné ayant reçu un courrier à cet effet, fin février).

Cette action fait partie d’une campagne spécialement mise en place par le Département pour se rapprocher des personnes âgées en perte d’autonomie –et faciliter ainsi leur vaccination.

La démarche s’inscrit dans le cadre du dispositif « Aller vers » souhaité par l’Etat pour faciliter l’accès à la vaccination des plus fragiles. Sa mise en œuvre se fait en lien étroit avec la Préfecture de l’Aube, l’ARS, l’hôpital de Troyes, les communautés de communes et communes du territoire.

Cinq sites éphémères itinérants en milieu rural

  • Auxon , lundi 22 mars (1ere injection)
  • Arcis-sur-Aube , jeudi 25 mars (1ere injection)
  • Brienne-le-Château, lundi 29 mars (1ere injection)
  • Nogent-sur-Seine, jeudi 1er avril (1ere injection)
  • Bar-sur-Seine, lundi 12 avril (1ere injection).

Chaque fois, le Département installe un centre de vaccination complet. Il met à disposition ses propres personnels et équipements. Il bénéficie aussi de l’appui des communes et de maisons de santé (Arcis-sur-Aube, Bar-sur-Seine), ainsi que de l’intervention d’une équipe de la Protection civile.

Des doses complémentaires dédiées, dans 3 centres permanents


Des doses complémentaires dédiées aux seniors concernés par cette campagne sont par ailleurs attribuées aux 3 centres permanents de vaccination situés à Bar-sur-Aube, Romilly-sur-Seine et Troyes (ex LIDL). Doses réparties sur des journées identifiées pour les personnes inscrites

Quelques chiffres


Cette campagne concerne près de 2 600 seniors aubois en perte d’autonomie ayant un degré de dépendance GIR3 ou GIR 4. Certains d’entre eux sont déjà vaccinés. D'autres ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas se faire vacciner. Afin de ne gaspiller aucune dose de vaccin lorsque des personnes ont répondu négativement, d’autres seniors de plus de 75 ans confrontés à des difficultés de mobilité sont susceptibles d’être rajoutés au dernier moment.

Entre la mi-mars et la mi-avril 2021, 840 personnes âgées en perte d’autonomie pourront être vaccinées dans ce cadre contre la COVID.
A la mi-mai, chacune aura reçu ses 2 injections du vaccin PFIZER.

Ce chiffre a été établi sur la base des disponibilités annoncées du vaccin.

On ignore la disponibilité de doses complémentaires qui permettraient d'organiser une 2e vague de vaccination, dans ce même cadre.

Vaccination : le Département engagé sur de nombreux fronts


Le Conseil départemental de l'Aube et ses services sont mobilisés dans la campagne de vaccination mise en place par l'Etat :

  • participation à la cellule opérationnelle de vaccination départementale ;
  • acheminement quotidien de vaccins vers les centres de vaccination de l'Aube, à partir du Centre hospitalier de Troyes ;
  • mobilisation de personnels du Département (médecins, infirmiers, personnels administratifs) afin de renforcer les équipes d'organisation et de vaccination ;
  • mise en place desolutions visant à faciliter la vaccination de personnes "empêchées" : accompagnement dans les centres de vaccination par les services d'aide à domicile, grâce au financement du Département dans le cadre des plans d'aide ;
  • expérimentation de vaccination à domicile de personnes âgées parmi les plus dépendantes ("GIR 1" et "GIR 2"), à Ervy-le-Châtel. Le Département et l’ARS, avec les infirmiers libéraux, ont mis en place cette expérimentation début mars 2021 en lien avec les médecins traitants et les pharmacies. Cette formule est complexe à mettre en œuvre, en raison des contraintes liées au vaccin : contraintes de conservation et d'optimisation du nombre de doses ; temps de présence auprès des personnes avant et après la vaccination : temps de déplacement, etc.

Ces actions viennent en complément des sites permanents de vaccination, au CUBE par Troyes Champagne Métropole, ainsi que de la vaccination menée par le SDIS sur tout le territoire.

Toute l’actualité